Accueil > Prestations > Un équipement de qualité

Equipement

Descriptif des équipements de base

  • DEMARCHE QUALITE PERMEABILITE A L’AIR

    Le chantier sera réalisé conformément à la démarche qualité perméabilité à l’air selon la Réglementation Thermique RT 2012 avec un objectif de 0,6 m3 (h.m2).

    La RT 2012 est une réglementation destinée à rendre tous les bâtiments neufs très performants sur le plan énergétique. Son application suppose : - une approche globale systématique de la construction dans laquelle la collaboration entre corps de métiers est indispensable, une obligation de résultats en termes de consommations conventionnelles d’énergie.


    La RT 2012 a pour objectif:
    - de limiter les consommations d’énergie en construisant des bâtiments avec de faibles besoins énergétiques, bien orientés et bien isolés, équipés de systèmes énergétiques performants,
    - d’impulser l’évolution des technologies pour le bâti et les équipements,
    - de diminuer les charges des occupants.

    Le respect de la RT 2012 implique des exigences de résultats en termes de performance globale du bâtiment (et pas seulement de performance des matériaux et des équipements, pris isolément).

    Pour atteindre les objectifs de résultats axés par la règlementation, il faut combiner des éléments performants, tant pour les matériaux que pour les procédés de construction et les équipements. Mais la règlementation n’impose pas de performances minimales à respecter par types d’équipements ou de matériaux.

    Le coût des fluides, hors abonnement et taxes diverses (consommation de l’eau exclusivement), nécessaire à l’exécution des travaux réalisés par le constructeur reste à la charge du constructeur. Il et remboursable en fin de chantier, après le solde sur présentation de facture, un relevé du compteur sera réalisé en début et en fin de chantier. Les coûts de branchement, de mise en service du compteur ainsi que l’abonnement restent à la charge du maître d’ouvrage.
  • Permis de construire

    L’affichage du permis de construire est constaté par un huissier de justice, en mairie et sur le terrain.

  • Implantation

    La construction est implantée par un cabinet de géomètre expert.

  • Construction sur vide sanitaire

    Mise à niveau à l’emplacement de la construction sur une hauteur de 20 cm par rapport au terrain naturel.

  • Terrassement

    Décapage sur environ 60 cm à l’intérieur du périmètre de la construction.

  • Fouilles

    Fouilles d’une profondeur hors gel et d’une largeur de 0.40 ml environ.

  • Fondations

    Semelles filantes au pourtour des murs extérieurs, exécutées en béton armé, section 40 x 30, dans les fouilles décrites ci-dessus. Armature constituée de six barres d’acier DIA. 8 HA, reliées entre elles par des cadres DIA. 4HA, type ELS 15/35.

  • Soubassement

    Maçonnerie de parpaings de ciments alvéolés de 0.20 ml d’épaisseur et 0.20 ml de hauteur hourdés au mortier de ciment, sur trois rangs de hauteur (0.75 ml). Protection verticale avec enduit hydrofuge dans la masse ou 2 couches de TRAPCOFUGE ou similaire au pourtour du pavillon.
    Plancher sur vide sanitaire avec poutrelles précontraintes, préfabriquées y compris hourdis composite ou polystyrène de chez KP1 selon étude thermique ou structure, dalle de compression en béton armé d’un treillis soudé. Rebouchage au pourtour du pavillon, uniquement avec la terre provenant des fouilles et du décapage, sans apport de terres supplémentaires, et mise en œuvre de terre rapportée pour mise hors gel.

  • Isolation thermique

    Isolation thermique par hourdis polystyrène UP : 0,23 ou 27 selon BET et rupteurs thermiques en périphérie ou Isolation thermique par chape flottante sur isolant polyuréthane de 100 mm d’épaisseur, type MF SI de chez EFISOL. Selon étude thermique et solution de chauffage.

  • Etude de sol

    Pour chaque projet, réalisation d’un sondage de sol type G2 AVP.